Sélectionner une page

Les 7 étapes clés pour construire une newsletter attractive

Mis à jour le 17/12/2020 | Publié le 05/12/2019

Maintenir la relation avec vos prospects, démontrer votre expertise, gérer votre branding, pousser à l’action, créer la vente, voilà sans doute les raisons majeures qui vous poussent à vouloir construire une newsletter attractive.

En effet, une newsletter bien construite, et diffusée au bon moment, a le pouvoir d’engager et de générer des leads hyper-qualifiés.

Mais avant d’en arriver là, vous devrez respecter 7 étapes élémentaires, sans quoi vos taux de clics ne s’envoleront pas.

C’est parti, découvrez comment inciter vos lecteurs à consulter vos contenus et offres. 

Étape 1 : rédigez un objet attrayant

La construction d’une newsletter attrayante passe avant tout par un objet captivant. Celui-ci doit donner envie de cliquer et fournir au lecteur, dès le premier coup d’œil, la raison d’être de l’email.

L’objet doit être :

 

  • Court, pertinent et sans fausses promesses ;
  • D’une longueur comprise entre 61 et 70 caractères ;
  • Rédigé en ayant en tête votre cible ;
  • Cohérent et attractif ;
  • Nouveau (pas de slogan lu et relu) ;
  • Humanisé et personnalisé ;
  • Écrit avec les informations les plus importantes en début d’objet ;
  • Sans trop de majuscules et de points d’exclamations ;
  • Mystérieux pour attiser la curiosité.

Bon à savoir : plus de 56 % des marques ont observé des taux d’ouverture plus élevés lorsque l’objet comprenait un emoji (Forbes 2017).

My Alt
My Alt

Étape 2 : soignez votre et vos images

Votre lettre d’information doit être facilement identifiée et agréable à regarder.

Pour ce faire, vous devez avant toute chose penser à mettre en avant votre identité visuelle : intégrez au minimum votre logo en haut de la newsletter.

Pour le reste, vous pouvez incorporer des visuels dans votre cyberlettre, mais n’en abusez pas trop, vous risqueriez de voir votre newsletter atterrir dans les indésirables !

Voici les principaux avantages de cette pratique :

  • Rapidité de l’information : il suffit d’une image pour capter l’attention de votre lecteur.
  • Efficacité de l’information : utiliser les images permet d’éviter au lecteur de se noyer dans l’information.
  • Maîtrise du look : les images rendent votre contenu moins ennuyeux.
  • Suscite l’émotion : les images sont un puissant vecteur d’émotion (valeurs de l’entreprise, susciter l’envie d’acheter).

Veillez, toutefois, à faire bien attention au poids et à la taille de vos images. En effet, elles peuvent avoir un impact très négatif sur l’expérience utilisateur de vos destinataires.

Les images trop lourdes mettent beaucoup de temps à charger, voire à apparaître (d’autant plus sur les mobiles).

Étape 3 : écrivez un texte parfait en quantité et qualité

Votre newsletter doit être courte, aérée, soignée, appropriée à votre audience, écrite dans un langage choisi et adapté :

  • Soutenu pour les professionnels ;
  • Cool pour les jeunes ;
  • Sans jargon trop commercial pour les BtoC.

Le langage utilisé devra être le même que dans votre objet. 

La newsletter, même si elle ne parle que d’actualité, doit avant tout rendre service au lecteur.

Étape 4 : commencez par le plus important

Pour être efficace, votre cyberletter doit être construite sur le modèle de la pyramide inversée. C’est-à-dire que votre message le plus important doit apparaître en premier, pour ensuite rentrer progressivement dans les détails. 

Lors de la rédaction de votre contenu, partez du principe que votre lecteur a très peu de temps devant lui (il reçoit chaque jour des quantités d’emails et pour beaucoup sans grand intérêt !).

Par ailleurs, votre message le plus important doit donc apparaître au niveau de la ligne de flottaison (ligne virtuelle en dessous de laquelle le contenu n’apparait pas à l’écran).

Étape 5 : intégrez des liens et des CTA

Votre newsletter s’inscrit dans une stratégie de communication et de rédaction web globale, il est donc impératif d’intégrer des liens vers votre site ou vos réseaux sociaux.

Pensez également à soigner vos call-to-action (CTA) ; ceux-ci ayant pour but d’inciter vos destinataires à effectuer une action précise : télécharger quelque chose, en savoir plus sur quelque chose, visiter votre site, acheter vos produits et/ou services, partager vos contenus, etc.

À ne pas rater !
Besoin d'inspiration pour rédiger vos objets d'e-mails ?

Recevez 125 exemples qui font mouche !

Adresse e-mail non valide

Afin d’être efficace, votre CTA doit :

  • Trancher avec le reste de votre contenu : couleur, forme du bouton, animation (GIF), …
  • Pousser à l’action : texte incitatif, …
  • Avoir un design attractif et contrasté ;
  • Être de taille bien dosée.

Gardez toujours à l’esprit que votre but ultime est de construire une communauté et de fidéliser une audience.

Étape 6 : respectez la vie privée de vos lecteurs

Afin de ne pas brusquer et polluer votre audience, minimisez les envois à 2 newsletters par mois semble être un bon compromis. Néanmoins, tout dépend de votre thématique et de votre cible ! L’idée est d’envoyer une newsletter que lorsque vous avez vraiment quelque chose d’intéressant à transmettre !

L’on ni pense pas forcément, mais il est toujours bon de rappeler au lecteur que celui-ci reçoit cet email car il s’est inscrit de son plein gré à votre liste d’abonnés ! Il n’est pas rare que les internautes s’abonnent à quantité infinie de choses et ne distinguent plus le pourquoi du comment…

N’oubliez pas également de placer une procédure de désinscription à la fin de votre newsletter.

La 7e et dernière étape pour construire une newsletter attractive : optimisez vos performances d’envoi

Quand on sait que le taux d’ouverture moyen est de 23 % en BtoB et de 29 % en BtoC, il est intéressant de mesurer ses performances et d’optimiser ses envois. (Source : Sendinblue)

Testez l’efficacité de vos objets avant d’envoyer vos campagnes

Touchstone est un excellent outil basé sur des algorithmes très puissants qui permet de perfectionner vos objets rapidement. Malheureusement, vous devrez au préalable traduire votre objet en anglais (je n’ai pas encore trouvé d’outil similaire en français J).

Choisissez le bon timing en fonction de votre cible

De manière générale, le meilleur moment pour envoyer votre newsletter dépendra de votre secteur d’activité, de votre persona ou encore des préférences de vos abonnés. Pour bien faire, je vous recommande de faire des tests et d’analyser les résultats. Mais sachez néanmoins que :

  • Certaines personnes consultent leurs emails dès le réveil ou lors du petit-déjeuner entre 6h et 8h ;
  • D’autres entre 10h et 11h (il s’agit d’ailleurs de créneau horaire qui fonctionne le mieux) ;
  • Certaines personnes quant à elles, préfèrent le créneau de la pause déjeuner entre 12h et 14h ;
  • Et pour finir (cela concerne plus particulièrement les cadres et les dirigeants), le créneau le plus pertinent pour ces lecteurs semble être entre 18h et 21h.

À garder à l’esprit : que ce soit en BtoB ou en BtoC chaque personne utilise sa boîte email professionnelle et personnelle de façon différente.

Analysez les résultats de votre newsletter

Votre campagne emailing est rédigée et envoyée. Super ! Il ne vous reste plus qu’à constater son taux de délivrabilité et d’ouverture. En France, le taux de délivrabilité des emails atteint en moyenne 95 %. Un bon taux d’ouverture est de 26 % en moyenne comme nous avons déjà pu le voir.

Pour rappel : le taux de délivrabilité correspond à la proportion des messages considérés comme parvenus à leur destinataire. Le taux d’ouverture permet de mesurer l’efficacité de votre newsletter.

Vous souhaitez connaître le meilleur moment pour envoyer votre newsletter ?

Consultez cette infographie :

My Alt

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la newsletter est un outil de communication et de marketing accessible à tous. 

Vous voulez des résultats probants ? 

Soignez vos campagnes et donnez envie à vos destinataires de vous lire ! 

À vous de jouer, soyez inventif…

Comment construire une newsletter attractive pour augmenter vos taux d’ouverture ?

Cet article vous a plu ?

Recevez les prochains articles directement dans votre boite e-mail.

Adresse e-mail non valide
0 Shares
Partagez
Tweet
Partagez
Pin
Email