Petit décryptage sur le Copywriting : les rouages des charmeurs du web

Mis à jour le 04/06/2020 | Publié le 09/06/2019 | Rédaction web

85 / 100 Score SEO

Vous êtes une entreprise B to B et vous aimeriez faire du copywriting pour valoriser votre produit, votre activité, vos valeurs ou vos idées. Vous avez constaté que depuis quelques années cette technique a le vent en poupe et s’immisce de plus en plus dans la branche de la rédaction web. Et pourtant, vous ne savez pas vraiment en quoi consiste ce métier !

Que pourrait vous apporter un tel investissement (assez conséquent disons-le) dans votre activité ?

Alors avant d’en arriver là, découvrez ce qu’est réellement le copywriting et quels rouages utilisent ces charmeurs du web.

Les Montagnes Hallucinées du Copywriting 

De la psychologie

Je ne pense pas trop m’avancer en disant que vous êtes sensibles aux pensées des autres et des choses qu’ils pourraient dire à votre égard. Si vous prenez un pas de recul, vous constaterez que le plus naturellement du monde nous utilisons, et ce, sans même nous en rendre compte, une quantité infinie de techniques pour influencer nos relations avec nos interlocuteurs. Le tout saupoudré d’une certaine habileté, je dois dire, en fonction des personnes. Certains d’entre nous, irons même jusqu’à utiliser leurs connaissances de la psychologie humaine, pour faire des ventes et obtenir des résultats spectaculaires dans leurs campagnes d’Inbound marketing ou de content marketing.

Réussir à persuader quelqu’un de faire affaire avec vous grâce à des techniques de persuasion, voilà le principe du copywriting ! D’ailleurs, la pratique se définit comme l’art de séduire et de persuader avec les mots.

Des prédécesseurs

Les plus grands copywriters du monde : Christian Godefroy, Eugène Schwartz,Claude Hopkins, David Ogilvy, les frères Chip et Dan Heath ont compris que pour pousser une cible à acheter, il fallait comprendre leurs désirs et craintes les plus profonds. À la grande époque, ces méthodes étaient principalement utilisées pour la rédaction de message publicitaire dans les journaux ou encarts dédiés à cet effet : lettres, pages de vente, titres accrocheurs, slogans innovants, etc. À l’aide de mots précis, de phrases simples et de formules adaptés, ils ont réussi à démontrer qu’il était possible d’être extrêmement convaincant, voire hypnotique aux yeux des consommateurs.

Aujourd’hui, ces techniques de persuasion sont partout et de plus en plus utilisées pour rédiger :

 

  • Des articles de blog ;
  • Des lettres de vente (landing page) ;
  • Des newsletters ;
  • Des spots publicitaires ;
  • Des campagnes sur les réseaux sociaux.

Cependant, être copywriter ne s’impose pas à tous les rédacteurs web. Certes, cette branche de l’écriture est accessible à tous, mais non sans une moindre implication et un savoir-faire particulier !

Des heures de travail

Le copywriting est une technique de rédaction qui demande énormément de temps et de travail pour réussir à :

  • Convaincre, séduire et vendre ;
  • Faire la promotion des produits et services d’une entreprise ;
  • Améliorer le taux de réponse aux publicités ;
  • Augmenter considérablement vos ventes ;
  • Créer un texte captivant qui convertira le lecteur en acheteur.

Rédiger des phrases simples et courtes, dans un texte fluide qui se lit sans interruption, n’est pas donné à tout le monde !

Le travail du rédacteur copywriter est d’informer, de persuader et de gagner le cœur des lecteurs, plus que d’offrir du contenu informatif.

Pour un rendu punchy

Le contenu copywrité doit être intéressant et impactant pour la cible, tout en veillant à délivrer une cohérence de l’ensemble du message. Le graphisme aussi est un élément important dans la rédaction d’un texte copywrité. Tout doit être mis en œuvre pour inciter le lecteur à passer à l’achat.

Le copywriter DOIT ÊTRE CAPABLE de se glisser de manière subliminale dans tous les supports marketing digital et ENCORE PLUS DANS LES SUPPORTS ÉCRITS ! Car c’est ici que les émotions sont les plus difficiles à décrire. Contrairement à la VIDÉO, vous ne pouvez entendre le timbre de la voix ou encore visualiser la gestuelle du corps, qui sont tous les deux des puissants leviers de persuasion dans nos échanges en face-à-face.

Alors concrètement qu’est-ce qu’un bon copywriter ?

Un bon copywriter est :

 

  • QUELQU’UN qui manie avec le plus grand doigté l’orthographe, la grammaire et la syntaxe.
  • QUELQU’UN qui apporte une véritable valeur ajoutée à vos contenus rédactionnels.
  • QUELQU’UN qui sait manier à merveille originalité, tact, glamour, flaire et persuasion.
  • QUELQU’UN qui comprend son auditoire comme il se comprend lui-même, car il a réussi à prendre suffisamment de recul pour se mettre dans la peau de son personnage.
  • QUELQU’UN qui sait faire face aux questionnements les plus profonds de l’être humain : ses attentes, ses freins psychologiques.
  • QUELQU’UN qui sait s’arrêter quand il faut pour ne pas se disperser dans un texte prosaïque.

Comment se former à la pratique du copywriting ?

Ce savoir-faire ne s’improvise pas. Il ne suffit pas d’écrire correctement pour capter les lecteurs ! Améliorer les taux de conversion des écrits est un métier qui demande de sans cesse apprendre, tester, analyser, tester encore, décortiquer. Et pour réussir à bien mener la danse, le copywriter doit user de techniques de vente qui ont fait leurs preuves.

À ce jour, je ne crois pas qu’il existe de formation officielle en copywriting ; enfin de Master, de Licence ou tout autre formation diplômante… Et pourtant vous aimeriez peut-être vous aussi devenir copywriter pour vendre mieux ?

Alors comment devenir copywriter ou apprendre les rouages du métier ?

Un copywriter lit beaucoup, écrit énormément, montre son travail dès que cela est possible, investit potentiellement dans la bible du copywriting. Il peut également se former en autodidacte auprès de Stan Leloup et de sa formation « La Semaine du Copywriting : 4 jours pour apprendre à écrire des pages de ventes qui convertissent (très) bien ». Il s’agit là d’un avant-goût de sa formation complète « Copywriting Mania » qui ouvre ses portes que de façon occasionnelle.

My Alt

Les techniques ahurissantes des copywriters qui cartonnent

Alors bien évidemment pour réussir à faire passer des messages impactant qui atteignent le cœur des lecteurs, il est essentiel pour le copywriter de connaître sa cible et le ou les produit(s) et service(s) de son client dans les moindres détails. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que le salaire d’un bon copywriter peut vite devenir exorbitant : un copywriter salarié peut obtenir un salaire de 3 k€ à 66 k€ (Source : Glassdoor) en fonction de son ancienneté, un copywriter freelance, au bas mot 1 500 euros pour une page de vente.

Voici donc les pratiques du copywriting les plus utilisées, les mots de persuasion qui ont le plus d’impact dans un contenu rédactionnel et 3 astuces de copywriter qui fonctionnent à tous les coups. Vous constaterez que vous les connaissez tous, et que comme moi, vous y êtes sensible !

Pratiques du guerrier chenapan

 

  • Faites une enquête poussée sur votre lecteur cible : Qui est-il ? Où habite-t-il ? Comment s’habille-t-il ? Quelles sont ses passions ? Quelles sont ses valeurs ? Combien gagne-t-il ? Quel âge a-t-il ?
  • Rédigez votre article, votre page de vente, votre pub en commençant par la fin. L’objectif de chacun de vos contenus doit être clairement identifié dès le commencement, afin de contribuer à écrire des paragraphes qui nourrissent cet objectif.
  • Alléchez le lecteur dès le départ avec des titres percutants : bousculez-le dans son quotidien.
  • Faites une promesse assez rapidement et surtout répondez-y avant la fin de votre contenu.
  • Appliquez le principe de la pyramide inversée : le contenu le plus riche et percutant doit apparaître dans la première partie de votre écrit.
  • Exposez ensuite tous les bénéfices de votre produit sans rentrer dans la technique profonde. Expliquez juste en quoi votre produit répondra à son besoin.
  • Utilisez un langage simple et direct, accessible à tous types de lecteur.
  • Aérez le texte pour que le lecteur comprenne rapidement les points essentiels qu’il pourra en retirer en scannant la page en quelques coups de cils.
  • Structurez votre texte avec des encarts colorés, des bullets points, etc. Rendez-le le plus attractif possible visuellement.
  • Piquez sa curiosité en jouant sur le déficit d’information et retardez les points qu’il attend.
  • Jouez sur le biais de confirmation pour augmenter son engagement.
  • Créez un contexte qui le pousse à l’achat subtilement.
  • Anticipez toutes les objections qu’il pourrait avoir : faites-en sorte qu’il passe à l’action. Ôtez tout doucement ses freins et ses croyances bloquantes.

Impact maximal : des mots pour soigner les maux

 

Voici les mots de persuasion les plus utilisés par les copywriter espiègles :

  • « Vous » : ou comment rendre le lecteur acteur de son contenu.
  • « Gratuit » : je ne trouve pas d’explication pour ce mot, mais visiblement, il fonctionne à merveille ! D’après une étude de MIT, il semblerait que sur un panel donné, 69 % des personnes qui ont le choix entre acheter un produit de qualité ou avoir un produit de moins bonne qualité gratuitement, préfèrent prendre l’option gratuite. Que voulez-vous dire à cela !
  • « Parce que » : les gens veulent des raisons pour tout ce qu’ils font.
  • « Maintenant » : les gens ne veulent plus attendre. Ils sont pressés comme des citrons dans tous les aspects de leur vie et sont impulsifs.
  • « Nouveau » : ah la nouveauté… Société de consommation au possible, on veut être le premier à posséder la dernière nouveauté dès sa sortie !

Mais aussi : simple, facile, résultats, garantie, sûr, prouvé, approuvé, aimé, cadeau, étonnant, promotion, offre exclusive, découvrez, obtenez, chance ultime, …

Vous l’aurez compris, tous les mots capables de déclencher une réaction ou de toucher des émotions profondes, auront des réactions positives sur votre auditoire.

Des astuces à l’eau de rose

 

  • Accrochez immédiatement vos lecteurs à l’aide de l’accroche commerciale : bénéfices et avantages du produit, besoins, aspirations, douleurs, etc.
  • Offrez des garanties de satisfaction ou de remboursement.
  • Prouvez par des témoignages : les lecteurs sont de plus en plus septiques face à l’abondance de vendeurs peu scrupuleux présents sur la toile !

Le copywriting n’est rien d’autre qu’une technique d’écriture ! Destinée à un usage ACCÈS VENDEUR, elle s’incrémente petit à petit dans les mœurs de la rédaction web au même titre que le storytelling.

Alors que pensez-vous de ces techniques ? Vous semblent-elles ABUSIVES ou INTRUSIVES ? Pensez-vous qu’elles soient utiles dans le cadre d’une stratégie d’optimisation de contenu ? J’attends vos commentaires…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

22 Shares
Partagez
Tweet
Partagez
Pin22
Email