4 étapes pour bien choisir votre CMS et l’alimenter au quotidien

Vous avez entendu dire qu’il était facile de créer un site internet sans passer par la case « Développeur Web », qu’un simple Content Management System (CMS) suffisait.

Vous avez décidé de franchir le pas et de prendre du temps pour le faire seul.e, mais vous ne savez pas par où commencer, ni comment bien choisir votre CMS.

Pour vous faire gagner du temps dans cette lourde mission et vous éviter bien des encombres, j’ai recensé dans ce court billet, 4 étapes essentielles pour bien démarrer votre projet web.

# 1 : choisir son CMS selon la taille de son projet

 

Pour faire simple, il existe deux grands types de CMS :

  • Les logiciels Open Source tels que WordPress, Joomla, Drupal ou Prestashop pour les plus connus.
  • Les logiciels Commerciaux de type Weebly, Wix, Jimdo ou encore Shopify.

Les entreprise aux petits budgets et projets (présentation d’activité, porfolio, site e-commerce de moins de 10 produits) auront tendance à privilégier les CMS Commerciaux.

Les entreprise aux projets de plus grandes envergures ou aux budgets plus importants (quelques dizaines de milliers d’euros), opteront sans doute pour l’acquisition d’un CMS Open Source.

Lors de votre analyse, je vous conseille de vérifier les points suivants :

  • La rapidité d’exécution de votre futur logiciel ;
  • Son côté intuitif ;
  • Sa simplicité d’utilisation ;
  • La communauté qui l’accompagne ;
  • La possibilité d’offrir un site responsive et unique.

En effet, ces critères de sélection sont essentiels pour bénéficier d’un site internet ultra performant qui réponde aux nombreuses exigences du web, et qui pour couronner le tout ne remette pas en cause tous vos efforts d’optimisation.

À ce propos, n’hésitez pas à visionner cette vidéo proposée par Olivier Andrieu (Abondance), expert en référencement :

 

À savoir qu’une grande majorité des sites internet sont gérés par le CMS de WordPress.

 

# 2 : opter pour un bon hébergeur

 

Une fois que vous aurez choisi votre solution, vous devrez également rechercher un hébergeur pour installer votre CMS et pouvoir l’utiliser convenablement.

Les hébergeurs les plus populaires sont OVH, 1&1 ou o2switch, mais il en existe beaucoup d’autres.

De part mon expérience, je vous recommande fortement de passer par o2switch.

Après avoir sélectionné celui qui correspond le mieux à vos besoins, l’installation du CMS est généralement une opération assez simple. Chaque hébergeur dispose de sa propre nomenclature claire et rapide d’exécution. Vous n’aurez qu’à suivre les recommandations préconisées et en quelques minutes le tour est joué.

# 3 : construire le squelette de votre site

 

Une fois les deux premiers étapes réalisées, je vous conseille de passer un certain temps à réfléchir à l’arborescence de votre site. Cette étape est primordiale pour donner satisfaction à vos lecteurs, mais également pour être bien référencé sur les moteurs de recherche.

Une fois vos pages essentielles mises en ligne (page accueil, à propos, contact, présentation de produit ou service), si vous décidez d’alimenter un blog, mettez en place des topics cluster. Il s’agit de contenus hautement qualitatifs, basés sur un modèle d’architecture plus propre et plus organisé.

 

Dans la mesure du possible, pensez aussi à mettre l’accent sur l’aspect graphique de votre site.

Il peut d’ailleurs être judicieux, au préalable, de faire rédiger une charte graphique par un professionnel.

En attendant, vous trouverez peut-être de l’inspiration dans ces quelques modèles.

 

# 4 : alimenter son content management system

 

Après quelques heures de travail, de clics et de fonctionnalités qui vont bien, il y a fort à parier que la gestion d’un CMS n’a plus de secrets pour vous. À moins que vous n’ayez abandonné le projet…

Si tel est le cas, pas de panique, ces choses là arrivent fréquemment ! Beaucoup d’e-entrepreneurs ne se rendent pas compte du travail que requiert le développement d’un site web, et ce même au-delà de la simple création.

Cependant, l’un des principaux avantages du CMS est de pouvoir facilement donner la main à des éditeurs, des développeurs, des administrateurs ou des rédacteurs.

Alors n’abandonnez pas définitivement votre projet si vous commencez à perdre pieds. Donnez simplement un accès à votre site internet à distance à quelqu’un de qualifié. Celui-ci mettra tout en oeuvre pour que vous puissiez diffuser de sublimes messages à votre communauté : contenus textes, images, vidéos, infographies, livre-blanc, …

Les CMS sont des outils géniaux pour gérer du contenu en ligne de façon simple, rapide et ludique. Toutefois, vous vous rendrez vite compte qu’un site internet évolue dans son design comme dans son contenu au fil du temps.

Entre des consommateurs qui cherchent des designs toujours plus beaux et plus fluides, et des algorithmes de plus en plus pointilleux, il devient rapidement nécessaire de devenir un expert en la matière. 

Pour ne pas passer pour un amateur, n’hésitez pas à déléguer cette tâche à une personne qualifiée et concentrez-vous sur la création de votre stratégie de contenu. Car même le plus joli site internet n’aura aucune chance d’être vu, s’il n’est pas alimenté en contenu de qualité !

Votre site web est-il fait pour l’inbound marketing ?

 

Une seule façon de le découvrir : auditez votre dispositif digital !

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This